Bandeau terre election PF

 

UN VILLAGE EN POUILLY-FUMÉ

|

terre election off

stvincent off

lesvignerons off

St Andelain aerienne

St-Andelain, terre d'élection du Pouilly-Fumé

Le vignoble de Pouilly, une histoire plus que millénaire

• On trouve mention du vignoble de Pouilly-sur-Loire, sous le nom de « Pauliacum », dès le Ve siècle. Il appartient à l’évêque Germain, futur « saint Germain l’Auxerrois ».
En 865, le vignoble est mis à sac par les Normands. Il se reconstitue peu à peu avec l’instauration de la féodalité et en 1095 Humbault-le-Blanc le vend au prieuré de La Charité. Les Bénédictins vont donner au vignoble un nouvel essor.
Au XVe siècle, les vins de Pouilly gagnent en notoriéte et leur diffusion est facilitée grâce à la Loire. On les trouve à la table de Louis XI et jusqu’en Flandre.
Au XVIe siècle, l’ouverture du canal de Briare permet de joindre la Loire à la Seine via le Loing et offre un nouvel accès vers le marché parisien. Les ventes s’en trouvent fortement stimulées.
Au début du XIXe siècle, les surfaces plantées augmentent sensiblement. L’arrivée des amendements fait que le volume de vin mis sur le marché va plus que doubler en quelques décennies. Cependant, la disparition de la batellerie entraîne des difficultés de commercialisation. L’arrivée du chemin de fer va profondément modifier l’orientation du vignoble qui se tourne vers la culture du chasselas afin d’approvisionner Paris en raisin de table. En 1862, 360 tonnes y sont acheminées, en 1865, 3000 tonnes…
À partir de 1890, c’est la catastrophe. Le phylloxéra détruit peu à peu la totalité du vignoble. Il est reconstitué à partir de plants greffés sur bois américain par de petites exploitations familiales.
En 1923, le vignoble bénéficie d’une appellation d’origine simple.
En 1937, c’est la consécration avec deux Appellations d’Origine Contrôlée : « Pouilly-sur-Loire » issu du chasselas et « Blanc-Fumé de Pouilly » ou « Pouilly-Fumé » issus du sauvignon. • À partir des années 1960, le vignoble n’a de cesse de se moderniser afin d’élaborer des crus toujours plus qualitatifs, reconnus dans le monde entier.

En savoir plus

Saint-Andelain, où le silex est roi…

Le vignoble de Saint-Andelain fut le plus prompt à se reconstituer après la terrible crise phylloxérique de la fin du XIXe siècle. Ce nouveau départ eut pour base l’opiniâtreté de nombreuses petites exploitations familiales qui, après s’être tournées momentanément vers d’autres productions, vont retrouver parcelle après parcelle, la culture de la vigne comme activité principale.

Saint-Andelain demeure à ce jour, la commune la plus plantée de l’aire d’Appellation d’Origine Contrôlée : Pouilly-Fumé et Pouilly sur Loire.

Le terroir de Saint-Andelain se compose principalement de marnes à petites huîtres (kimméridgien) et d’argile à silex (crétacé). Ce dernier terroir, principalement présent sur les hauts de la « butte » andeléenne, propose des vins de grande typicité.

Patrick Coulbois - Tous droits réservés